L’aménagement du sous-sol

Le sous-sol possède un potentiel de transformation souvent insoupconné. Il peut même devenir l’endroit le plus agréable de la maison, puisqu’on y aménage souvent des pièces réservées aux loisirs.

Le sous-sol est un espace vaste qui peut être divisé à votre convenance, en réponse à de nombreux besoins; le principal étant habituellement d’augmenter la surface habitable de la maison.

On donne souvent aux pièces du sous-sol une fonction récréative: une salle de jeu pour les enfants, un refuge pour les ados ou encore une salle commune dans laquelle les membres de la famille peuvent se réunir devant la télé ou une bonne attisée. Il ne faut toutefois pas négliger le caractère utilitaire du sous-sol. On y réserve aussi souvent l’espace nécessaire à la salle de lavage, à un atelier, à un placard en cèdre ou encore pour une cave à vin.

Quels que soient vos choix, ceux-ci auront toujours le résultat de désengorger le rez-de-chaussé pour le plus grand bonheur de tous.

Le plafond laisse apparaître les solives, les fils et les conduits. L’éclairage est chichement prodigué par une ampoule nue. Cette ambiance froide peut se transformer en un décor chaleureux et invitant. Il n’en dépend que de vous … et un peu de vos moyens.

Quels sont les vrais besoins ?

Avant d’entreprendre les travaux, il est impératif de bien réfléchir aux divers usages présents et futurs que vous pourriez assigner à votre sous-sol. Si vos objectifs sont clairs, vous ferez des choix avisés, qui se traduiront en un aménagement répondant à vos besoins véritables.

Gardez en tête l’essence du besoin que vous voulez combler pour y répondre adéquatement. Vous voulez installer un coin de travail au sous-sol ? L’organisation de l’espace dépendra de la nature du travail. Un bureau intégré au reste du décor pourra faire l’affaire s’il ne s’agit que de classer quelques factures à l’occasion. Par contre, les personnes qui font partie de la croissante classe des travailleurs à domicile préféreront sans doute , quant à elles, d’un espace fermé qu’elles pourront dissocier du reste de la maison.

Si vous songez à loger vos invités au sous-sol, vous devez encore là évaluer correctement vos besoins. Un ami célibataire, qui passe occasionellement une nuit en coup de vent, n’a pas les mêmes exigences qu’une belle-mère plus agée qui rend visite pour quelques jours. Un canapé-lit satisfera le premier tandis qu’une chambrette sera sans doute plus appropriée pour la seconde.

Penser à long terme

Attention toutefois ! L’aménagement du sous-sol est une entreprise d’envergure qui exigera de longs et constants efforts si vous vous en chargez vous -même. Il vous en coûtera une respectable somme d’argent si vous en confiez la réalisation à un entrepreneur. Un tel investissement en temps et argent signifie habituellement que vous aurez à vivre longtemps avec le fruit de votre labeur. Il faut non seulement bien répondre aux besoins actuels, mais également tenir compte des besoins futurs.

Ainsi , même si l’on n’en voit pas l’utilité immédiate, une salle de bain sera peut-être fort appréciée dans quelques années: il est préférable d’en prévoir l’emplacement tout de suite. La salle de jeu des enfants sera-t-elle appropriée aux besoins des ados plus tard ? Peut-être faut-il s’sssurer qu’une table de ping-pong, par exemple, pourra s’y déployer sans contrainte. Songez également aux matériaux et aux éléments décoratifs: ils ne doivent pas se démoder à court terme.

La disposition des pièces

Tracez un plan à l’échelle de votre sous-sol, sur lequel vous reporterez la position des fenêtres, des poteaux, des murs porteurs, des conduits d’aération et de chauffage, du collecteur principal, des tuyaux d’eau chaude et d’eau froide…

Planifiez d’abord sommairement la disposition des éléments des différentes pièces ou espaces que vous désirez y aménager. Tenez compte des contraintes inhérentes à chacun: proximité du collecteur pour la salle de bain, présence d’une fenêtre dans une chambre à coucher, etc.

L’éclairage naturel du sous-sol est limité. Les fenêtres sont des éléments autour desquels il faut articuler l’aménagement. En plus de mieux se plier à différents usages, une grande pièce permet de mieux tirer profit des quelques fenêtres du sous-sol.

Si la disposition des lieux le permet, portez attention à l’agencement des pièces pour faciliter et réduire les déplacements et éviter les incompatibilités. L’atelier dans lequel vous entendez déployer tout votre contrôle de la toupie et de la scie circulaire sera plus à sa place près de la chaufferie que près de la salle haute-fidélité.

Quand vous aurez déterminé l’emplacement approximatif des différents espaces, vous pourrez établir le tracé des murs en déplaçant sur votre plan les silhouettes à l’échelle de vos meubles. Déterminez alors le sens d’ouverture des portes, la position des prises de courant, des luminaires, etc.

Si vous vous sentez incapable de planifier le futur aménagement, n’hésitez pas à confier cette tâche à un désigner professionnel. Vous aurez ainsi la certitude de ne commettre aucune erreur et vous serez assuré que l’aménagement correspondra parfaitement à vos besoins.

Le budget

Il est essentiel d’établir le budget disponible pour vos rénovations. Demandez-vous si ce budget est raisonnable par rapport à la valeur de votre maison et à celles des autres résidences du quartier. Cette question revêt une plus grande importance si vous comptez déménager à moyen terme: l’investissement sera-t-il récupéré ? Par contre, si vous comptez jouir de lieux pendant de longues années, le confort et l’agrément priment sur la rentabilité.

Établissez vos priorités et obtenez une estimation de trois entrepreneurs. Si les fonds sont restreints, rien n’empêche par ailleurs de ne finr qu’une partie du sous-sol et de s’attaquer au reste plus tard, à mesure que les fonds et les moyens le permettront.

L’inspection des lieux

Avant de rénover votre sous-sol, vous devez vérifier d’abord qu’il n’existe aucun problème caché. Une inspection minutieuse ne vous demandera que peu de temps et vous épargnera bien des ennuis. Vous devez surtout vous assurer que les fondations sont bien étanches et qu’aucune infiltration d’eau ne viendra compromettre tout ce beau travail.

Vérifiez si votre plancher ou vos murs sont lézardés. Les petites fissures n’entraînent pas nécessairement d’infiltration d’eau, mais il est préférable de les réparer avec des ciments hydrauliques à prise rapide ou des résines époxydes à injecter. Si la fissure fait plus de 1/8 po de large, il est préférable de faire appel à un expert: cela peut être le signe d’un affaiblissement des fondations.

Si les murs sont déjà isolés, assurez-vous  que l’isolation est adéquate et qu’il n’y a pas de traces de moisissure ou de pourriture, ce qui serait un signe de pénétration d’humidité. Le cas échéant, vous devrez absolument corriger la situation.