Selon les dernières données de la Chambre immobilière du Grand Montréal, le marché immobilier résidentiel montréalais s’affirme progressivement comme l’un des plus performants au Canada en termes de ventes.

En septembre, les stocks de la ville ont diminué de 17% en glissement annuel, passant à 21 227 inscriptions résidentielles actives.

L’activité de marché a également atteint un record en neuf ans pour ce mois-ci, enregistrant une croissance annuelle de 8% pour un total de 3 220 transactions.

«Le marché immobilier montréalais a connu une performance exceptionnelle, les ventes ayant augmenté depuis 43 mois depuis 43 mois consécutifs», a déclaré Nathalie Bégin, présidente par intérim du conseil d’administration de GMREB.

Bégin a attribué la force du marché à un nombre croissant d’acheteurs attirés par le caractère relativement abordable de la ville, en particulier par rapport à d’autres puissances comme Toronto et Vancouver.

Le prix médian des maisons unifamiliales à Montréal a augmenté de 7% en septembre (pour atteindre 336 000 $). Les prix médians des copropriétés ont connu une croissance de 4% par rapport à l’année précédente (jusqu’à 263 000 $), tandis que les plex ont connu une augmentation légèrement supérieure de 6% au cours de cette période (jusqu’à 504 040 $).